Un Joyeux Noël et une très bonne année !!! (23/12/12 – 02/01/13)

Joyeux Noël !!!  Je sais, nous sommes un peu en retard mais quelle importance, je suis sûr que vous étiez tous bien entourés pour ces fêtes et pour une fois, c’est nous qui vous avons envié en cette fin d’année.

Alors c’est vrai, nous n’avons pas eu à appeler tous nos amis un par un pour demander : « et toi t’as acheté quoi pour ton père ? », et nous n’avons pas eu à terminer le 24 décembre à la FNAC à acheter tous les derniers cadeaux de ceux pour qui nous n’avions pas d’idée, mais étant plutôt famille que ce soit Anne-mamannoël ou moi-même, c’est vrai que nos chers parents, frères et sœurs (et les incrustes) nous ont tout particulièrement manqué (ah bon les fayots).

Mais tout ça ce n’est rien à côté du foie gras et des huitres !!! Je plaisante bien évidemment (enfin à moitié ; c’est ça d’avoir pour mamans et grande sœur bien sûr de tels cordons bleus). Du coup, pour éviter le coup de cafard, Anne-carotte (qui mérite bien son surnom d’origine pour cette anecdote) nous avait réservé une suite dans l’un des plus beaux hôtels de Bangkok (le plus bel hôtel que nous ayons faits pour notre part) : grande baie vitrée avec vue sur toute la ville, piscine sur le toit, petit déjeuner princier, salle de sport ultramoderne etc… mais surtout madame avait précisé que c’était notre lune de miel ce qui nous a valu d’être accueillis à coups de pétales de rose, gâteau au chocolat de pâtissier et bouteille de Champagne reposant dans le saut à glace : le rêve !!! (Sacrée Anne-Carotte, ça nous a valu une sacrée soirée).

Nous avons essayé le soir du 24 de manger français dans un bon restaurant de Bangkok, mais rien à faire, les saveurs dont on rêve le soir de Noël sont celles de la maison (je sais que vous n’allez pas pleurer sur notre sort, et vous aurez raison). Du coup, on a profité à plein du luxueux hôtel que nous nous sommes offerts (et oui, ça change de notre tente, des lodges népalais ou des guesthouse parfois miteuses de l’Asie du Sud-Est) et notamment du petit-déj où nous avons avalé l’équivalent de ce qu’on mange en une semaine classique.

Rassurez-vous, Noël avait commencé pour nous depuis longtemps et plus précisément au Laos grâce aux superbes bonnets que nous nous étions procurés, alors voici pour vous une sélection de ces clichés en vrac et encore joyeux Noël à tous !!!

Après cette escale de rêve au pays du luxe, nous nous rendons vers le Sud de la Thaïlande et l’affreuse presqu’île de Phuket autant connue pour sa laideur (en raison du tourisme de masse car sinon les plages ne sont pas si mal) que pour ses fêtes dégénérées : raison de notre venue, soir du 31 oblige.

Avant le drame, nous avons tout de même fait un stop dans la magnifique Phang Nga Bay, connue pour abriter la fameuse île de l’Homme au Pistolet d’or (Méchant du James Bond du même nom pour ceux qui bon ben voilà …). Pour éviter la foule, nous nous louons un petit bateau vers 6h du matin ce qui nous permet d’être seuls dans la baie et sur la fameuse île : Anne-moneypenny est aux anges !!!

Tout ça c’était avant le carnage, car oui nous pouvons bien le dire, l’arrivée à Phuket est brutale … Un bar tous les mètres, un million de touristes en manque de fêtes un peu olé olé tous plus chauds bouillants les uns que les autres, des Thai(e)s prêt(e)s à en découdre et le piège est tendu. Pour le soir du 31, un cargo situé à une dizaine de mètres du bord de la plage et rempli de caissons de basse attend le coup d’envoi : la pression monte …

On était assez chaud pour faire la fête mais à ce point-là, nous n’imaginions pas, aussi pour nous donner du courage, nous nous rapprochons de nos amis de toujours (merci skype) dont certains ont même eu la gentillesse de boire une bière en notre compagnie, encore merci !!!

31 décembre 20 h15 : plus d’échappatoire possible, nous quittons notre hôtel et nous lançons dans le bain de foule pour ce qui sera une des soirées les plus mémorables de notre vie. Pour nous chauffer, nous commençons tranquillement dans un Pub avant d’enchainer un restau de viande arrosé de vin rouge (mmm, on en rêvait depuis un bon bout de temps). Déjà bien chauds, nous nous rendons dans un ultime bar avant de rejoindre le défilé de milliers de personnes se rendant à la plage pour les douze coups de minuit (certains n’atteindront jamais la plage).

Je n’ai pas les mots pour décrire l’atmosphère et le nombre de gens au m² ; en tout cas notre timing est impeccable et arrivons sur la plage très peu de temps avant minuit le temps d’acheter nos lanternes que nous lancerons dans le ciel.

Minuit : la fête commence vraiment, le cargo DJ se charge de mettre le son pour toute l’Asie du Sud-Est tandis que s’élèvent dans le ciel des milliers de lanternes rouges et blanches : magique !!! Anne-romantique apprécie la parenthèse …

Pour mettre la cerise sur le gâteau, les lampions sont accompagnés d’un ballet de feux d’artifice grandiose qui durera près d’une heure durant laquelle la plage se transformera en décharge mais le temps n’est vraiment pas à l’écologie, croyez-moi …

Les vœux s’envolent aussi vite que les bonnes résolutions car place à la fête et celle-ci ne sera pas des plus calmes. Nous nous lançons à l’assaut des bars de la ville dont nous ferons une tournée assez improbable. Les tarifs ainsi que la multitude d’offres plus stupides les unes que les autres nous poussent à la consommation. Les lieux de débauche défilent sous nos yeux, Anne-pieuse se marre et se fait pote avec les danseurs aux allures de bombes plastiques (vous aurez compris l’entourloupe).

Franchement, nous ne pensions pas nous amuser autant, je n’ai qu’à me remémorer Anne-showman voler la vedette aux spécialistes sur la chorégraphie de Gang Nam Style (bref le tube coréen qu’on entend partout en boucle) pour me marrer tout seul …

1er janvier 11h30 : vous n’avez pas la fin de la soirée, bah nous non plus, du moins plus trop … Le premier à nous souhaiter la bonne année est Mr Doliprane 1000 … Nous avons l’impression d’avoir pris 5 ans en une nuit, c’est que nous ne sommes plus habitués. Après un Macdo difficile à digérer et une séance de cinéma bien méritée (Ah bon Bilbo !), nouveau coma jusqu’au lendemain.

Nous nous souviendrons toute notre vie de ce nouvel an et j’espère qu’il en aura été de même pour vous. Malgré tout, nous avons fortement pensé à vous et nous vous souhaitons bien évidemment la meilleure année possible en commençant bien sûr par la santé.

 Nous décidons de ne pas trop nous attarder dans le Sud de la Thaïlande vraiment noire de monde et nous rendons directement en Malaisie (nous avons hâte) et l’île de Langkawi (île à la frontière avec la Thaïlande) histoire de se reposer quelques jours sur la plage en sirotant quelques jus …

Et encore Bonne Année 2013 !!!

Ce contenu a été publié dans Asie, Thaïlande. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.