The Island (03/01 – 07/01)

Nous n’avons bien évidemment rien contre ce magnifique pays qu’est la Thaïlande, mais après cette semaine un peu spéciale des fêtes de fin d’année, nous avions envie de nouveaux horizons. En effet, depuis le début de notre voyage, nous avions à cœur de ne pas visiter les pays à la va vite et le fait de ne découvrir que partiellement (et ce n’est rien de le dire) le Cambodge ou la Thaïlande nous laissait un peu sur notre faim.

La proximité avec la Malaisie où nous resterons plus de trois semaines tombe à pic, aussi nous rejoignons l’île de Langkawi directement en bateau. Bien que très proche, nous constatons un changement radical dès notre arrivée où le contact passe plus facilement et où nous n’avons pas l’impression d’être uniquement des porte-monnaie sur pattes.

Beaucoup nous avaient fait part de l’hospitalité malaise et celle-ci n’est pas usurpée. Bien que Langkawi soit une île avec ses complexes hôteliers et rues commerçantes, l’atmosphère est paisible et à défaut de nous répéter, les malais très très sympas. Au contact de jeunes de Kuala Lumpur (la capitale de la Malaisie, toujours pour ceux qui bon ben voilà) ici en vacances, nous apprenons beaucoup de leur histoire et de la diversité qui caractérise ce pays musulman situé au croisement maritime des géants asiatiques que sont l’Inde et la Chine. La situation géographique du pays explique l’immigration massive des chinois et indiens dont les us et coutumes font aujourd’hui partie intégrante de la culture malaise (bien que tout ne soit pas tout rose non plus puisque certaines lois favorisent les malais d’origine).

Langkawi (bien que ce ne soit pas Bora-Bora) nous offre tous les plaisirs que nous étions venus chercher avec une plage de sable blanc tranquille, quelques petites criques cachées de qualité et même des cascades apparemment très jolies (quelques soucis intestinaux nous ont empêchés de nous y rendre et puis la plage c’est bien aussi).

Le programme est celui dont on rêve dans le métro parisien tous les matins : pas de programme. Enfin si, petit déjeuner copieux, plage, beachball, trempette, bouquin, déjeuner léger, sieste, re-plage, re-beachball (attention Anne-raquette ne plaisante pas avec sa dose de sport quotidien), douche, apéro sur la plage et fruits de mer au dîner dans la mesure du possible. J’oubliais, Anne-Zizou s’est même essayée à quelques petits dribbles bien sentis sur la plage (elle y a laissé un doigt de pied dans le sable mais bon).

Nous avions pensé faire du jet-ski mais à ce rythme-là nous avons peur de perdre nos amis, aussi nous vous le gardons pour une prochaine fois, promis.

Nous vous évoquions l’ouverture d’esprit et la diversité malaises au début de l’article ; l’un des symboles de cette dernière est leur cuisine (la nourriture est une obsession chez eux, parfait pour nous) qui atteint, toujours selon eux, des sommets dans une île plus au Sud : Penang ou « la Perle de l’Orient ». Ça tombe bien : c’est là que nous nous rendons …

Ce contenu a été publié dans Asie, Malaisie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.