Tarzan (21/09 – 22/09)

La « Garden Road », route vallonnée qui longe la côte sud-africaine est surtout connue pour ses forêts séculaires et les randonnées qui les abritent.

Après notre pèlerinage jusqu’à Knysna (très mignonne ville portuaire), le temps de rendre hommage à notre cher et tendre Nicolas, nous nous lançons sur les sentiers des forêts qui tombent abruptement jusqu’à l’Océan Indien et sa côte bien sauvage.

Les randonnées s’enchaînent au plus grand bonheur d’Anne-trekking (je ne me plains pas, les marches sont vraiment belles) mais rien ne remplacera la soirée à Plettenberg Bay (ou plutôt la journée) où à défaut d’aller à la plage en raison d’une météo capricieuse, nous servîmes de cobayes à deux barmen sudafricains bien décidés à devenir les rois des cocktails, mémorable (comme la tête d’Anne-gueuledebois le lendemain) !!!

Nous continuons notre pèlerinage vers l’Est jusqu’au Tsitsikamma Park où nous rendons cette fois-ci hommage à Charlie qui s’était jeté du plus haut saut à élastique du monde qui se trouve ici-même.

Ne pouvant rivaliser avec une telle prouesse, nous décidons de parcourir la forêt de canopes (arbres très très hauts mais genre très hauts) non pas par le bas mais par le haut en tyrolienne. Nous nous promenons (enfin ça va bien bien vite) donc pendant près de 3h suspendus à plus de 30 m de hauteur à travers les arbres (le plus long rail fait tout de même près de 100 m), extrêmement marrant !!! Il suffit de voir le sourire d’Anne-Jane …

Nous quittons désormais la région du Western Cape (plus riche du pays) pour la région de l’Eastern Cape (plus pauvre du pays), plus rural et qui abrite la « Wild Coast » (les bilingues traduiront aux autres) connue pour ses vagues d’enfer.

Ce contenu a été publié dans Afrique, Afrique du Sud. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.